Yoga post natal : 5 meilleures postures pour se faire du bien après l’accouchement

Les 5 meilleures postures de Yoga postnatal :
RECOMMANDATIONS DE BASE : pour mener à bien votre posture, pour réaliser les postures de yoga en toute sécurité et en respectant votre physiologie : C’est sur le périnée-expire que se produit l’effort grâce aux muscles de la retenue, et l’auto-grandissement est réalisé dans chacune des postures. 
D’autres recommandations existent et sont néanmoins nécessaires afin que votre placement soit adapté à votre physiologie et à vos besoins du moment. Votre professeur de yoga pourra donc vous amener ces précisions.

1. La fausse inspiration thoracique en décubitus dorsal pour éliminer, et récupérer doucement (post partum immédiat) : 
Il s’agit de remonter le diaphragme plus haut que lors de l’expiration, en le tirant par la remontée de la poitrine, sans reprendre d’air. Ce vide remonte tous les organes, stimule toutes les fonctions d’élimination, fait aussi un travail profond sur les fascias. C’est l’exercice de choix des suites de couches, dès les premières heures de l’accouchement et favorise également la contraction de l’utérus et donc son involution et  ! A répartir dans la journée pour ne pas vous fatiguer, car il est très intense.
Allongée sur le dos, placez votre dos et votre nuque, mettre vos mains sous l’occiput, expirez, remontez un genoux pour ne pas cambrer le dos, arrêtez de respirer, faites semblant de renifler théoriquement ou en pinçant le nez avec une main, puis expirez en soulevant le périnée (tirez tout vers le haut), puis on laisse redescendre le diaphragme. 
Inversement avec l’autre jambe.
2. L’aigle endormi pour détendre le haut du dos et de la nuque (post partum immédiat):
Assise sur le coussin d’allaitement, le dos rond, et étiré, appuyez sur les fesses, arrondissez les coudes et mettez les mains rentrées sur les cuisses, le menton rentré.
Repoussez et remonter la tête puis mettez vous en dos rond en faisant bouger les omoplates (non les épaules). Répétez plusieurs fois.
3. 1/2 pont sur une chaise pour se tonifier (après rééducation périnéale): A l’aide d’une chaise stabilisée contre un mur, placez votre bassin, sans creuser le dos, sous la chaise, de façon à laisser passer votre bassin en le remontant à la force de vos pieds. Au moment où le bassin remonte sur le périnée expire, les bras sont portés à l’arrière et se déroule sur le sol. 
4. A 4 pattes, dos rond, dos plat pour tonifier la sangle abdominale (après rééducation périnéale): 
Balasana, posture de l’enfant, pour commencer, puis montez à 4 pattes en dos rond, bras tendus mains sur le bout des doigts (pas de poids dans les mains, en rentrant les fessiers et en tirant sur lé périnée à l’expiration. Les épaules vont en avant puis laissez inspirer le diaphragme (évitez de plier le dos et écarter les abdominaux). Puis partez en dos creux en tractant les mains et en poussant le bassin à l’arrière.Revenir en balasana.

5. La posture assise des obliques, anti diastasis (après rééducation périnéale) :
Assise sur le sol, dos droit, genoux pliés, les bras tendus devant soi, coudes placés à l’intérieur des genoux. Autograndissez-vous puis sur l’expiration (périnée expire), les coudes et les genoux résistent et veulent se rapprocher  à l’intérieur tandis que les coudes veulent pousser contre les genoux.