Yoga Prénatal : 5 meilleures postures de yoga pour femmes enceintes

Les 5 meilleures postures de Yoga prénatal :


RECOMMANDATIONS DE BASE : pour mener à bien votre posture, pour réaliser les postures de yoga en toute sécurité et en respectant votre physiologie : C’est sur le périnée-expire que se produit l’effort grâce aux muscles de la retenue, et l’auto-grandissement est réalisé dans chacune des postures. 
D’autres recommandations existent et sont néanmoins nécessaires afin que votre placement soit adapté à votre physiologie et à vos besoins du moment. Votre professeur de yoga pourra donc vous amener ces précisions.

1. La figure de proue pour favoriser la digestion : Assis sur le coussin d’allaitement en figue de proue. Les genoux sont soutenus par le coussin. Les mains à l’arrière touchent le coussin d’allaitement et le haut du dos uniquement se creuse. 

2. La petite sirène pour un bon transit : Assis, genoux gauche plié et pied vers le pubis, genoux droit plié et pied allant vers le fessier. Le poids du buste se trouve sur le ballon, situé le long du flanc latéral gauche. Les coudes pliés sur le haut du ballon. et inversement de l’autre côté.

3. Lé déroulé des pieds debout pour agir en prévention des problèmes de circulation du sang : Les pieds largeur du bassin, genoux légèrement pliés, doigts de pieds écartés : levés les bras en déroulant le talon vers le haut, puis lorsque vous êtes sur la pointe des pieds, baissez les bras en déroulant les pieds sur le sol. Répéter plusieurs fois.

4. Posture en déclive avec l’aide d’un support sous le sacrum pour détendre le périnée : Allongée sur le dos, vous avez préalablement mis un support mou type ballon, coussin, cacahuète, sous le sacrum, tout en pensant à repositionner votre nuque et vos dos de façon à ce qu’ils soient alignés dans le même axe. Une fois positionnée, les genoux écartés, pour laisser place à votre ventre, se retrouvent pliés sur le buste, et retenus par les mains.

5. Posture à califourchon pour prendre conscience de son périnée, le garder fonctionnel et élastique, masser la zone lombaire, et maintenir un tonus musculaire au niveau des transverses inférieurs profonds (les muscles permettant de soutenir le poids du bébé, et celui des organes) : Positionnée soit allongé le buste type balasana, soit assise sur le bolster, exercez-vous à la respiration abdominale avec l’ouverture des narines, respiration que vous pourrez réaliser durant l’accouchement. 
Au moment de l’expiration, le muscle élévateur du périnée s’élève, remontant l’anus et les organes et en sentant la retenue avec l’appui sur le coussin, le ventre rentre en direction de la colonne vertébrale, venant masser la zone des lombaires, travaillant également les muscles transverses inférieurs profonds et à l’expiration, laisser redescendre sans pousser plus le périnée, le ventre se relâche en se gonflant naturellement. Si votre périnée est mou ou dur, cela permettra de le rendre plus élastique, plus mobile au moment de l’accouchement.